Sélectionner une page

Planification : vous reprendrez bien une petite part d’incertitude pour transformer votre entreprise et ses collaborateurs

Par Eric Espinosa

Société
Innovation
Créativité

Face à une période de profondes incertitudes écologiques et sociales, les entreprises sont sur tous ces fronts pour réussir à progresser dans un environnement de plus en plus complexe à la fois local et mondial. Pour faire face à cette réalité, elles s’interrogent régulièrement sur leur évolution. Et là clairement, l’époque est propice à ces changements. C’est ce que démontre l’étude internationale «  The futur of Time » du leader mondial de logiciels créatifs Adobe…

 

Réactivité, variété, coûts, délais, ressources humaines et innovation la liste est longue pour ressembler à l’entreprise de demain dont le modèle n’existe pas encore. Pourtant malgré, l’immensité de la tâche, le contexte actuel entre pandémie et crise écologique le tout enrobé d’une guerre presque mondiale, les Français pourraient être dépités mais ils veulent aussi se retrousser les manches !

Pour plus de 79 % des dirigeants et 74% des employés français, l’environnement professionnel est en constante évolution et propice aux changements. La seconde édition de l’étude internationale ‘The Future of Time’ d’Adobe revient sur l’évolution de l’environnement de travail et la relation des collaborateurs avec l’innovation. 

Comme une envie de cocréation

Plus de la moitié des employés dans le monde (58 %) considère désormais le travail comme une distraction opportune en période d’incertitude. Les entreprises, quelle que soit leur taille, font preuve d’innovation pour préserver la motivation des collaborateurs en s’appuyant notamment sur les outils digitaux de manière collaborative et innovante. Elles constatent alors que les employés sont désireux de co-créer l’avenir du travail et d’avoir un impact sur les projets de transformation. 

La plupart des collaborateurs interrogés dans le monde, dont la France, affirment que le sentiment d’incertitude est un moteur d’innovation au quotidien (utilisation de nouveaux processus et de créativité dans la résolution des problèmes, par exemple), un quart d’entre eux attendent de leurs employeurs une approche innovante leur permettant de tester de nouveaux processus. « “Les entreprises, qu’importe leur taille, doivent aujourd’hui faire face à de nombreuses périodes d’incertitudes qui ne sont pas sans conséquences sur le bien-être et la productivité de leurs collaborateurs”, indique Todd Gerber, vice president of Document Cloud lors de la présentation de l’étude. “Les changements macroéconomiques induits par la transformation du monde du travail imposent aux entreprises des investissements technologiques stratégiques ».

Je suis compétitif, car je suis résilient

Le sentiment d’incertitude qui s’est installé dans l’environnement professionnel a encouragé l’innovation, dans la mesure où les entreprises font évoluer les processus en place pour être plus compétitives et résilientes dans un monde en constante mutation :

  • En France, plus d’un tiers des chefs d’entreprise (38%) ont investi dans les nouvelles technologies pour aider les collaborateurs à traverser une année marquée par les incertitudes.  
  • 84 % des dirigeants dans le monde constatent que l’innovation au sein de l’environnement de travail impacte positivement l’efficacité (62 % des responsables de PME et 66 % des dirigeants de grandes entreprises) et la culture d’entreprise (58 % des responsables de PME et 63 % des dirigeants de grandes entreprises).
  • 31 % des responsables de PME et 34 % des dirigeants de grandes entreprises dans le monde relèvent une amélioration de l’équilibre vie privée et vie professionnelle.

 

L’incertitude ne transcende pas toutes les générations

Et devant ce flot positif, on ne va pas non plus se leurrer, car l’incertitude n’est pas non plus une valeur refuge. L’étude stipule aussi que 70 % des dirigeants et employés à travers le monde déclarent passer plus de temps qu’il y a un an à suivre les actualités ou à en discuter au travail. En France, 33 % des employés affirment que certains évènements peuvent impacter leur productivité de quelques heures. 

Ce sentiment d’incertitude est ainsi responsable de la baisse d’efficacité et de productivité de tous les collaborateurs. En France, ce sont les générations Z (97 %) et Y (85 %) qui sont le plus impactées par rapport aux générations précédentes : 78 % des employés de la génération X et 68 % des baby-boomers. 

 

Et au final que veulent les employés ?

En période d’incertitude prolongée, les collaborateurs cherchent un travail qui a du sens au sein d’entreprises qui privilégient les investissements sur le bien-être au travail :

  • La plupart des dirigeants et employés à travers le monde (56 % des employés, 63 % des responsables de PME et 71 % des dirigeants de grandes entreprises) attendent désormais une culture d’entreprise plus engagée qu’il y a un an.
  • Plus de deux tiers des dirigeants dans le monde affirment vouloir mettre en place au cours de l’année à venir une culture d’entreprise plus collaborative (69 % des responsables de PME et 76 % des dirigeants de grandes entreprises) et orientée sur le digital (71 % et 81 %).
  • Près de sept dirigeants et employés sur dix à travers le monde font appel à des outils digitaux pour améliorer leur environnement de travail, rester productifs malgré leurs problèmes de concentration et pour se libérer des préoccupations liées aux délais. Cependant, 68 % des dirigeants de grandes entreprises et 59 % des responsables de PME dans le monde estiment avoir besoin de plus d’outils digitaux et de ressources pour aider leurs collaborateurs en cette période.
  • Plus de 70 % des employés et dirigeants dans le monde affirment que les solutions digitales simplifient et améliorent les relations professionnelles au quotidien : elles permettent d’améliorer le bien-être des équipes en facilitant les échanges et la collaboration.

Maintenant la transformation d’une entreprise passe inévitablement par la contribution des émotions. Contribution, qui, si elle est intelligemment assimilée, peut favoriser le management moderne au quotidien. 

Pour résumer, les incertitudes sont des émotions que l’on doit pouvoir canaliser pour qu’une grande partie du travail managérial s’accomplisse et que la nature des relations entre les managers et leurs pairs puisse définir un but commun comme la planification écologique. Voilà, maintenant à vous de jouer.

 

Eric Espinosa

Pour info : Étude menée auprès d’un échantillon représentatif de 1 400 dirigeants et 3 500 employés d’entreprise, 1 400 responsables et 3 503 employés de petites et moyennes entreprises dans huit pays : États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Australie, Nouvelle-Zélande, Japon et Inde. Dans le cadre de cette étude, les questions portaient sur la manière dont l’incertitude et les changements internationaux (définis comme des événements ou actualités imprévus, dans le monde et au travail) influaient sur la productivité, la culture et l’innovation en entreprise.

Abonnez-vous à la goodd.letter

Merci Poutine !

linkedintwitterMerci Poutine !On vous arrête tout de suite !  Chez goodd on ne fait pas partie du club pro-Poutine. On n’encense pas Vladimir et quant à son système oligarcho-capitaliste, on n’a pas de problème à dire qu’il est encore plus barré et...

Vous pourriez aimer

Mission Climat : faites partie de ceux qui améliorent le Monde

Mission Climat : faites partie de ceux qui améliorent le Monde

linkedintwitterMission Climat : faites partie de ceux qui améliorent le MondePar Benjamin AdlerSociétéInnovationCréativitéChers lecteurs, si rien n’est plus imminent que l’impossible comme disait Victor Hugo, Goodd a une mission pour vous. Si vous l’acceptez :...

Soyons pro intensité carbone

Soyons pro intensité carbone

linkedintwitter Soyons pro intensité carbone La COP 27 vient de se terminer et comme d’habitude, c’est un sentiment de déception qui prédomine chez les défenseurs de l’environnement. Alors oui, la COP est incapable de répondre aux ambitions de lutte contre le...