Sélectionner une page

Mobilité : « avec Rodeeo, on veut soutenir les petites entreprises locales et participer à faire évoluer la mobilité de façon plus responsable »

Par Dyssia Hayat

Société
Innovation
Créativité

Vous avez besoin d’une voiture pendant vos vacances ? Enfin, surtout pour les grands trajets, parce que sinon, vous aimeriez bien louer des vélos. Et puis, ce serait sympa de se faire une petite journée paddle aussi. Et bien, il ne vous reste plus qu’à télécharger 3 applis pour trouver tout ça et passer 3 heures à tout comparer. Sauf bien sûr, si vous avez Rodeeo : la première appli au monde qui vous permet de louer absolument tout ce qui bouge sur terre et sur mer ! Cofondée en 2021 par Loïc Chauveau et François-Xavier Gonzalez, rejoints par Arthur Barret en avril 2022, Cofondateur et COO, Rodeeo géolocalise vos besoins, compare les prix, vous met en contact avec des loueurs indépendants, et le tout dans une démarche d’économie RSE. Que demander de plus ? Ah si ! L’origine de cette idée et l’impact que cette entreprise peut avoir sur la mobilité. Et c’est le co-fondateur Loïc Chauveau qui répond à GOODD.

GOODD : comment est né Rodeeo ?

Loïc Chauveau : sur une tour en Espagne, pendant le mariage de François-Xavier Gonzalez, l’un des co-fondateurs ! François-Xavier et moi, nous nous sommes rencontrés pendant nos études, et nous sommes devenus très amis au point de devenir son témoin de mariage. Nous étions en train de discuter assis sur cette tour, il me racontait son projet de louer des vélos et je lui ai dit, « Pourquoi que des vélos ? ». C’était le début. Très vite, on a fait une étude de marché, et on s’est rendu compte qu’il n’existait pas de plateforme équivalente au monde. On a compris qu’on tenait une idée en or. On a été voir Arthur Barret pour le convaincre de nous suivre. Nos 3 parcours se complétaient parfaitement pour construire Rodeeo. On a ensuite fait une première levée de fonds de 400K en seeds qu’on a bouclé en moins de 48h ! On a même dû refuser du monde. C’est un projet hyper innovant et tout nous le prouve. On a déjà 45 loueurs à Marseille à peine le projet lancé. Les performances sont incroyables.

GOODD : concrètement, en quoi la plateforme Rodeeo est-elle si innovante ?

Loïc Chauveau : Rodeeo est très innovante à plusieurs titres. D’abord, c’est une vraie révolution d’usage. Vous pouvez désormais louer tout ce qui se déplace grâce à une seule appli gratuit : de la rosalie au paddle. Autre innovation, c’est que la plateforme fonctionne un peu comme Airbnb, c’est-à-dire en géolocalisant la demande et en comparant les prix. Et ça, dans le monde de la mobilité, c’est très nouveau, parce que, hormis les applications de location de trottinettes en ville ou de voitures à bornes, la plupart des plateformes fonctionnent comme des comparateurs uniquement. Donc, c’est un super agrégateur ! Mais c’est bien plus que ça en réalité.

GOODD : c’est-à-dire ?

Loïc Chauveau : on a 2 objectifs très clairs qui font partis de notre raison d’être : soutenir les petites entreprises locales et participer à faire évoluer la mobilité de façon plus responsable.

En ce qui concerne le commerce local, il faut déjà comprendre que 80% des loueurs sont des indépendants. Et nous, on veut être une vraie solution pour eux pour se battre à armes égales contre les géants du marché. Pour être clair, les petits loueurs peuvent parfois avoir un site internet mais s’ils n’ont pas les moyens de se payer de la pub sur Google par exemple, ils n’apparaissent pas dans les premiers résultats. Nous, on veut les aider à être vus ! Mais pas que. Ils peuvent se servir de la plateforme pour tout faire, la facturation, gérer le parc locatif, etc… On leur apporte une énorme base de données de clients, et tout ça gratuitement ! Nous, on se paye uniquement sur la commission s’ils font une location.

GOODD : mais du coup, vous les rendez complètement dépendants de vous. Comme Uber finalement.

Loïc Chauveau : ah non ! Nous, on veut être exactement l’inverse ! On n’accepte que des petits loueurs qu’on veut vraiment pousser pour créer un modèle vertueux de contre-uberisation justement. Et on leur fournit tous les outils gratuitement et sans engagement. Ils sont déjà dépendants du référencement sur Google, sans aucune garantie de revenus d’ailleurs, contrairement à nous où ils ne vont payer une commission que s’ils font une vente. Sans de gros investissements marketing et publicitaires, c’est impossible d’exister face aux géants. On veut vraiment faire les choses bien tout en visant le progrès. Et notre second objectif, c’est d’ailleurs d’avoir un vrai engagement environnemental.

GOODD : oui, vous allez faire une compensation carbone. Comme beaucoup d’entreprises finalement. Mais est-ce que ce n’est pas un moyen de se donner bonne conscience quand on loue des jets privés ?

Loïc Chauveau : Rodeeo s’engage en effet à compenser 100% du CO2 émis lors des trajets en plantant des arbres grâce à un partenariat avec Reforest’Action, entreprise B Corp française. Mais ce n’est que la première étape à court terme, et c’est très loin d’être parfait ou suffisant je suis d’accord. Mais notre objectif est bien plus profond que ça. On a vraiment la volonté d’être une start-up à impact en accompagnant le changement, mais avec une révolution douce, en faisant un travail pédagogique de fond pour tous.

Côté consommateur, on a mis en place des pop-ups qui apparaissent pour comparer le bilan carbone en fonction des véhicules choisis à chaque location. L’idée, c’est d’éduquer le consommateur en lui proposant des solutions bien plus écologiques auxquelles il n’aurait peut-être pas pensé, en lui montrant tous les bienfaits pour la planète, mais aussi à termes, pour sa santé par exemple si vous prenez une voiture à pédale au lieu d’une voiture classique. On va pouvoir donner des idées aux gens, et donc aider à changer leur manière de consommer.

Côté loueur, le vrai sujet, c’est la collecte de data pour l’analyser et montrer à nos partenaires comment optimiser leur business, en leur démontrant que ça passe par le fait d’être responsable. On veut leur montrer par A + B sans avoir besoin de leur faire la morale. Donc, on a vraiment cette volonté de faire évoluer les comportements sur la mobilité grâce à l’éducation. Et pas juste en plantant des arbres pour avoir bonne conscience.

GOODD : quelles sont vos ambitions pour l’avenir ?

Loïc Chauveau : les choses vont devenir encore plus sérieuses en septembre avec une seconde levée de fonds, mais cette fois on vise entre 3 millions minimum et 10 millions. On espère ainsi se développer dans 2 ou 3 pays en plus de la France assez rapidement. Probablement plutôt des pays du sud de l’Europe. Et l’Espagne bien sûr ! Là où tout a commencé.

GOODD : quand on sait que la mobilité représente 80% des émissions de gaz à effet de serre quand les gens se déplacent pour aller à des concerts, des festivals ou des parcs à thèmes, en quoi Rodeeo peut-il contribuer à une réduction de l’empreinte carbone pour les acteurs de divertissement ?

Loïc Chauveau : c’est un sujet sur lequel on commence justement à se pencher ! Et on sait que ça peut, et ça doit devenir un vrai sujet stratégique pour nous, notamment pour éduquer les consommateurs. Il y a les Cannes Lions de la publicité qui arrivent en juin, et on s’est dit qu’on voulait y être présent car c’est exactement le genre de festivals pendant lesquels les gens prennent des VTC tout le temps, même pour des distances finalement assez courtes et en plus embouteillées. Donc on voudrait y aller avec des véhicules écologiques comme des voitures à pédales par exemple. Mais il faut vraiment que les collectivités nous accompagnent sur ce genre de projets pour nous aider à déployer tous ces moyens. Et de notre côté, chez Rodeeo, on se doit d’être l’acteur central de la pédagogie avec les collectivités.

Dyssia Hayat

Abonnez-vous à la goodd.letter

Merci Poutine !

linkedintwitterMerci Poutine !On vous arrête tout de suite !  Chez goodd on ne fait pas partie du club pro-Poutine. On n’encense pas Vladimir et quant à son système oligarcho-capitaliste, on n’a pas de problème à dire qu’il est encore plus barré et...

Vous pourriez aimer

Mission Climat : faites partie de ceux qui améliorent le Monde

Mission Climat : faites partie de ceux qui améliorent le Monde

linkedintwitterMission Climat : faites partie de ceux qui améliorent le MondePar Benjamin AdlerSociétéInnovationCréativitéChers lecteurs, si rien n’est plus imminent que l’impossible comme disait Victor Hugo, Goodd a une mission pour vous. Si vous l’acceptez :...

Soyons pro intensité carbone

Soyons pro intensité carbone

linkedintwitter Soyons pro intensité carbone La COP 27 vient de se terminer et comme d’habitude, c’est un sentiment de déception qui prédomine chez les défenseurs de l’environnement. Alors oui, la COP est incapable de répondre aux ambitions de lutte contre le...