Sélectionner une page

Mission Climat : faites partie de ceux qui améliorent le Monde

Par Benjamin Adler

Société
Innovation
Créativité

Chers lecteurs, si rien n’est plus imminent que l’impossible comme disait Victor Hugo, Goodd a une mission pour vous. Si vous l’acceptez : proposez un scénario climat 2030 pour la France, permettant de limiter les impacts du dérèglement climatique à un niveau soutenable. Attention, ce message ne s’autodétruit pas, alors GO !

Un simulateur carbone numérique inédit doté d’un joli tableau de bord pédagogique et simple permettant de visualiser l’impact d’une trentaine de mesures sociétales sur les émissions de gaz à effet de serre en France. C’est ce que goodd vous propose au travers de Mission Climat !

Avec cet outil de démocratisation et de partage des transformations écologiques à mettre en œuvre pour réussir, vous allez pouvoir définir votre propre scénario pour 2030, à l’échelle nationale. Vous approprier les enjeux climatiques et prendre part au débat, à l’action.

Et pour bien comprendre le pourquoi du comment, Goodd s’est entretenu avec Pascal Besson, co-créateur de Mission Climat avec le cabinet de conseil BL évolution

 

Goodd : pourquoi avoir créé Mission Climat alors que Nos Gestes Climat (ADEME) existe déjà et pour quelle finalité ?

Pascal Besson : Mission Climat est sortie à peu près en même temps que Nos Gestes Climat, mais à l’époque il existait déjà de nombreux calculateurs d’empreinte carbone personnelle, dont MicMac d’Avenir Climatique. L’un des premiers objectifs avec BL évolution était d’élargir la focale : on ne calcule pas son empreinte individuelle, on définit un scénario à l’échelle nationale pour les dix années à venir. Ce décentrage permet d’interroger les questions institutionnelles, industrielles, démocratiques, etc. Prenons pour exemple le logement. Un calculateur d’empreinte personnelle va vous inviter, si vous êtes concerné, à isoler votre logement et à remplacer votre chaudière au gaz ou au fioul pour réduire votre empreinte. Vous vous interrogez alors sur votre capacité, particulièrement financière, à le faire. Par contre, quand vous dites, avec Mission Climat : “d’ici 2030, 100% des chaudières à gaz seront remplacées sur le territoire français”, vous vous interrogez sur les dispositifs législatifs, les incitations financières, la formation des artisans : des questions tout à fait déterminantes pour réaliser une telle transition.

 

Goodd : à qui s’adresse ce calculateur ? 

Pascal Besson : la réponse est indiquée sur le site : “à tous ceux qui se mêlent de corriger le monde” ! Alors que le réchauffement climatique constitue un enjeu clé, qu’il inquiète beaucoup, le savoir sur le sujet est encore bien insuffisamment partagé. Il nous semblait donc essentiel de disposer d’un outil permettant de comprendre, dans les grandes lignes, les trajectoires nationales soutenables. 

 

Goodd : est-ce un levier efficace pour enclencher une réduction de son empreinte ?

Pascal Besson : nous n’avons pas suffisamment de données pour juger sérieusement de l’impact. Les quelques retours d’expériences que nous avons reçus – y compris lorsque nous avons animé des ateliers autour de Mission Climat (avec Mines Paris et Centrale Supelec par exemple), témoignent du choc de la prise de conscience de l’ampleur des mesures à prendre pour rester sur une trajectoire 1,5 °C ou même 2°C. L’outil a également été décliné à l’échelle locale par BL évolution dans le cadre d’élaboration de Plan Climat Air Énergie Territoriaux par des collectivités. Il est alors utilisé en phase de concertation avec la population et guide les élus dans le choix de leurs objectifs. 

 

Goodd : comment fonctionne concrètement ce simulateur et est-il agréé par l’Ademe?

Pascal Besson : le simulateur de Mission Climat est extrêmement simple. Tout est visible sur une même page. D’un côté vous avez les paramètres de votre scénario, volontairement assez peu nombreux (une vingtaine). Vous pouvez ainsi définir les paramètres essentiels concernant le logement, l’alimentation, l’agriculture, la mobilité et l’énergie. De l’autre côté sont présentés les principaux indicateurs associés, qui s’actualisent à chaque changement de paramètre : total et détail par catégorie des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle de la France, à l’échelle mondiale (par extrapolation), etc. L’outil est connu par l’ADEME mais pas “agréé”. Le modèle de calcul a été réalisé par BL évolution, expert de ces sujets, et est disponible en open source, tout comme le code de la plateforme. Cette transparence, à l’instar de Nos Gestes Climat, est un gage important de sa crédibilité.

 

Benjamin Adler

Nota bene : En 2019, Bl évolution avait publiait l’étude 

« Comment la France peut s’aligner sur une trajectoire compatible avec les 1,5°C ». Son objectif : donner à voir l’importance des mesures à mettre en place pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France et s’aligner sur les recommandations du GIEC. Nous vous invitons à la (re)lire !

Abonnez-vous à la goodd.letter

Vivons-nous vraiment une “crise climatique” ?

linkedintwitterVivons-nous vraiment une “crise climatique” ?La Une du quotidien Le Monde du 4 janvier 2023 interpelle : « La crise climatique s’impose d’emblée en 2023 ».  La lecture de ce titre fait forcément réagir chez goodd car il met en évidence les effets du...

La crise climatique vue par Voltaire et Montesquieu

linkedintwitterL'urgence climatique vue par Voltaire et MontesquieuPar Thibaut Dauphin Docteur en science politique, Université de BordeauxSociétéInnovationCréativitéQuand on évoque aujourd’hui le dérèglement climatique, deux positions antagonistes apparaissent...

Vous pourriez aimer

Foirer ces études, ça arrive. Mais pas sa culture G !

Foirer ces études, ça arrive. Mais pas sa culture G !

linkedintwitterFoirer ses études, ça arrive. Mais pas sa culture G !« Passe ton bac et après on verra ». Qui n’a pas déjà entendu cette petite musique parentale insistant sur le fait de réussir ces études ? Alors oui, réussir son parcours scolaire puis universitaire...